Interview de Guillaume Cribeillet

  • Une petite présentation en quelques mots ? Je m’appelle Guillaume, j’ai 24 ans et je viens de Varaize, en Charente Maritime.
  • Et ton parcours ? J’ai fait un Bac STI art appliqués, au lycée d’Angoulême, et un BTS communication visuelle option multimédia à Toulouse, avant de découvrir L’iconograf.
  • Tu as toujours voulu être dessinateur ? À la base je voulais faire architecte quand j’étais petit, mais après un stage dans un cabinet d’architecte où j’ai eu l’occasion de découvrir ce qu’était vraiment le métier, j’ai compris que ce n’était pas ce que je voulais faire. A la fin de mon BTS, j’ai changé de voie pour faire de la BD.
  • Pourquoi la BD ? Je n’ai pas vraiment de raison, je voulais me lancer soit dans l’animation soit dans la BD. J’ai voulu faire un concours en Belgique pour faire de l’animation mais l’entrée à L’iconograf ne coïncidait pas avec les dates. J’ai dû faire un choix, que je ne regrette absolument pas aujourd’hui.
  • Quelles sont tes motivations pour participer à ce projet ? J’aimais bien l’idée de commencer par un groupe, ne pas se lancer tout seul. Et puis un collectif qui fait des BD sur internet, c’était très attirant. Participer à un label et surtout être directement cadré, la diffusion internet, et la garantie d’être aussi sur le marché américain, c’est plus rassurant. Ça parait aussi plus facile de vendre sur internet.
  • Sans nous en dire trop, peux-tu nous parler de ta série ? On suit les aventures de Clémence, une jeune fille de 18 ans qui s’est engagée dans l’armée. Le monde est dans un état post apocalyptique où les saisons sont bouleversées, la surface de la terre est recouverte  par la neige et la glace, et l’humanité se retrouve dans des villes souterraines pour pouvoir échapper au froid et aux robots, vestiges d’un ancien pays technologique. Clémence parcourt le monde pour essayer de trouver une solution à ce chamboulement climatique.
  • Tes loisirs ? Le cinéma, les jeux vidéo et lire des BD. Parcourir internet pour voir des vidéos qui ne servent à rien et perdre mon temps.
  • En un mot, comment définirais-tu ton style ?  Épuré.
  • Si tu étais un héro de BD, tu serais … ? Milou ! (rire)
  • Quel auteur est ou a été une inspiration pour toi ? Boulet, Larcenet, et Eichiro Oda.
  • Quelles sont tes BD favorites, que tu voudrais conseiller ? Pinocchio de Winshluss, Batman Year 1, Le Retour à la Terre et Blast (par Larcenet), Donjons (par Lewis Trondheim et Joann Sfar).
  • Il y a un sujet en particulier qui te tient à cœur, que tu tiens à  transmettre dans tes BD ? J’aime bien représenter des personnes qui acceptent leurs défauts et leurs faiblesses, pour mieux aller de l’avant et développer leurs qualités.
  • Qu’est ce que tu préfères dans ton travail ? Réfléchir à l’histoire et créer des personnages.
  • Et ce que tu aimes le moins ? Un combat entre le rough et la mise en couleur.
  • Peux-tu nous décrire une de tes journée type ? Il n’y a pas de journée typique. Elle se prépare selon les étapes de travail, si je dois faire du rough, de l’encrage, de la mise en couleur… Je me lève, je me prends une heure pour bien me réveiller, puis je vais à WATCH. Je me fixe des objectifs journaliers, une fois qu’ils sont atteints je rentre chez moi, où je sépare bien le travail des loisirs, et je joue aux jeux vidéo toute la nuit. (rire)
  • Quels sont tes outils de travail ? Je suis récemment passé au tout Photoshop, puisqu’avant je bossais sur papier, mais je me retrouvais toujours avec plein de feuilles en trop, et j’avais l’impression d’en gâcher.

Sa Bande Dessinée - L'Enfer Blanc

ENFERBLANCcouv1

couplesnow

images_SNOW_snow7

ENFERBLANCp1

ENFERBLANCp2